Aphdiffusion.com » Vos documents administratifs » Quel investissement immobilier choisir : les facteurs de choix ?

Quel investissement immobilier choisir : les facteurs de choix ?

Que vous ayez comme objectif de constituer un patrimoine pour vos enfants, que vous souhaitiez procéder à un investissement locatif ou que désiriez simplement acquérir votre premier bien immobilier, sachez que vous avez le choix entre divers types d’investissement qui différent selon votre objectif, votre pouvoir d’achat ou bien votre capacité d’emprunt.

AgenceDe ce fait, si vous souhaitez effectuer un investissement immobilier mais que vous ne savez pas lequel choisir, prenez part à notre article qui se donne comme objectif de vous guider au mieux.

Les types d’investissement immobilier

Afin de vous aider à choisir précisément l’investissement immobilier qui répond à votre besoin, nous vous donnons quelques exemples assez rentables :

L’investissement locatif direct

L’un des investissements immobiliers les plus populaires reste l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien, afin de le mettre en location. Que cet achat se fasse par crédit ou épargne, il permet à l’investisseur de rentabiliser son bien immobilier en fonction du rapport entre le prix d’achat et sa valeur locative.

L’investissement immobilier neuf

Celui-ci permet d’investir spécifiquement dans un bien immobilier neuf au sein d’une résidence ou d’une promotion immobilière, par exemple. Cet investissement peut constituer une résidence principale comme il peut être consacré à la location. Dans le second cas, il permet au propriétaire de bénéficier d’avantages fiscaux considérables et de profiter d’un bien à la norme, en toutes circonstances.

L’investissement locatif meublé

S’agissant d‘une forme d’investissement récente, l’ensemble de l’achat et l’ameublement peut, certes, paraître important mais il assure une rentabilité supérieure. D’autant plus si le bien en question est destiné à une location saisonnière.

L’investissement par le biais de placement

Agence immoQue ce soit par le biais du crowdfunding immobilier ou bien à travers l’intermédiaire SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), cette solution de « pierre papier » s’avère aussi intéressante. Elle permet d’acheter des parts pour le financement d’une construction d’un projet immobilier, mais pas pour autant devoir détenir la somme du bien en question.

Choisir votre investissement immobilier selon votre objectif

Vous l’aurez compris, il existe une multitude de possibilité d’investissement dans l’immobilier et pour vous aider davantage, nous vous donnons une idée de l’option à prendre selon votre objectif. Sachez que :

  • Si vous préparez votre retraite, l’investissement locatif vide ou meublé est approprié.
  • Si vous souhaitez obtenir un revenu dans l’immédiat, vous pouvez opter pour un investissement locatif ancien, soit un bien déjà occupé par un locataire.
  • Si vous désirez enrichir votre patrimoine, le mieux est d’opter pour un investissement neuf, qu’il soit vide ou meublé.
  • Si vous souhaitez faire un placement sûr et rentable, l’investissement participatif vous conviendra.

Couplez l’immobilier et votre contrat d’assurance-vie

Le contrat lié à l’assurance-vie représente le papier et de l’autre vous avez la pierre, vous jouissez donc des avantages des deux domaines. Ce concept baptisé pierre papier présente certains points forts notamment au niveau de la fiscalité expliquée sur www.scpi-8.com.

  • Entre 0 et 4 ans, vous avez 35 % ainsi que la CSG/CRDS ou TMI.
  • Entre 4 et 8 ans, le taux passe à 15 % avec la CSG/CRDS ou TMI en supplément.
  • Au delà de 8 ans, le pourcentage est de 7.5 % avec la CSG/CRDS ou TMI. L’abattement est de 4800 euros pour un célibataire contre 9200 euros pour un couple.

Il suffit de regarder ces pourcentages pour comprendre que la fiscalité devient intéressante lorsque vous conservez votre contrat plus de 8 ans. Cette société civile en placement immobilier est donc astucieuse puisque vous n’avez pas les problèmes liés à la détention d’une bâtisse. Vous êtes en mesure de vous engager sur le court ou le long terme en fonction de votre projet. Avec cette technique, vous obtenez une rente ou un capital foncier.

4 contrats sont à envisager

En vous rapprochant d’un assureur, vous aurez plusieurs solutions pour votre SCPI. En effet, elle peut être « au comptant » et vous offrir une fiscalité assez faible avec des revenus immédiats et irréguliers. Le rendement est généralement de 5.38 %, il est donc supérieur à tous les contrats proposés avec l’épargne par exemple. Pour le modèle « à crédit », vous pouvez créer un capital à terme et toutes les fiscalités sont prises en compte.

Vous pouvez devenir propriétaire grâce à l’effet de levier du crédit alors que les intérêts sont déductibles des revenus fonciers. Vous avez bien sûr le contrat lié à l’assurance-vie que nous avons évoqué ainsi que le « démembrement ». La fiscalité est élevée et vous ne devez pas avoir besoin de revenus complémentaires. Cette technique est appréciable pour la gestion d’un patrimoine, mais elle est assez complexe. Vous avez un usufruitier qui doit payer les impôts ainsi que les charges, mais il obtient les dividendes. Le nu-propriétaire bénéficie de la possession à la mort de l’usufruit. Si vous n’arrivez pas à comprendre les différences, les similarités, les inconvénients et les avantages, un assureur spécialisé pourra vous renseigner.

Voulez vous la suite :